• New

Maitea South Kivu - RDC

vhs-mai

Minova, une ville en proie à son histoire autrefois sombre de guerre et de violence sexuelle, cherche aujourd'hui à échapper à son passé. En utilisant la production de café pour ouvrir la voie à la réussite économique et à la stabilité sociale, Eba & Wally, fondateurs de la Société Maitea, espèrent faire la différence pour la communauté locale, ainsi que démontrer la qualité du café de la RDC (et en particulier de la province du Kivu) , vers le monde extérieur.

Origine : République Démocratique du Congo
mouture
Poids
6,70 €
TTC
Expédié sous 24h

>Bénéficiez de 7 points de fidélité soit 0,21 € de remise sur votre prochaine commande Bénéficiez de 7 points de fidélité soit 0,21 € de remise sur votre prochaine commande (Chaque 1,00 € dépensé = 1 point, 1 point = 0,03 € de réduction sur une prochaine commande)
Votre panier totalisera 7 points qui pourront être convertis en un bon de réduction de 0,21 €.
 

Expédition sous 48h

 

Satisfait ou remboursé

 

Paiement sécurisé

 

Livraison gratuite dès 100€ d'achat

Située au nord de la République Démocratique du Congo (RDC) provenance du Sud-Kivu, près de la frontière rwandaise, Minova se trouve à la tête de la baie de Kabuno ; perché à la pointe du lac Kivu. Depuis 1994, la ville s'est considérablement agrandie, principalement en raison de l'afflux de réfugiés de la 1ère et de la 2ème guerres du Congo, ainsi que des combats ultérieurs dans la région : entraînant pour beaucoup la malnutrition et l'insécurité. Malheureusement, la ville de Minova est souvent associée à de terribles événements du passé. En 2012, des soldats congolais sont entrés dans la ville après un conflit infructueux avec les rebelles du M23 et ont mené une horrible série d'agressions sexuelles. En conséquence, la ville est devenue connue pour le « Procès de Minova » de 2014, le plus grand tribunal pour viol de l'histoire de la RDC. Le procès Minova visait à traduire les responsables devant la justice. Cependant, en raison d'actes criminels présumés au cours du procès, seuls quelques officiers subalternes ont été condamnés, déclenchant l'indignation internationale et aboutissant plus tard au sommet contre le viol en temps de guerre, tenu à Londres. Aujourd'hui, quelques années plus tard, la région de Minova et du Sud-Kivu cherchent à s'éloigner de l'image de leur sombre passé.

La province du Sud Kivu bénéficie d'un sol fertile. Cela fait de la région un endroit riche pour l'agriculture, le compost étant principalement le seul engrais nécessaire. Lorsque la colonisation de la RDC a pris fin en 1960, une parcelle de terre a été redistribuée à chaque agriculteur. Cela signifie que chaque individu possédera en moyenne moins d'un hectare, ce qui signifie que la production annuelle de café tend à être aussi faible que 750 kg (12 sacs) par exploitation. Pour compléter leurs revenus, les agriculteurs cultivent une variété d'autres produits tels que; Haricots, maïs et bananes; assurant la stabilité du revenu toute l'année.

Bien que le vent commence à tourner pour Minova, les agriculteurs de la région sont toujours confrontés à des défis ; tels que l'accès à la terre, la sécurité et en particulier, la menace du changement climatique. De par sa situation proche de l'équateur, la RDC bénéficie de deux récoltes annuelles ; une culture primaire pendant les mois d'hiver, plus une plus petite culture de mouches en été. En raison de variations météorologiques inhabituelles, Eba et Wally notent qu'il devient extrêmement difficile de prévoir et de planifier lequel sera le plus grand des deux. Ceci, à son tour, a conduit à une réduction de la production et de la production totale pour la région.

Pour lutter contre ce problème, l'Organisation mondiale du café (WCR) et l'Institut national d'études et de recherche agricoles (INERA) expérimentent de nouvelles variétés, pour augmenter la productivité et aider le café de spécialité à prospérer dans la région. Traditionnellement, la variété Bourbon a été dominante dans une grande partie de la région, y compris les pays voisins du Rwanda et du Burundi ; à l'origine introduit et financé par des organisations internationales pendant la période de colonisation. Bien que des progrès soient réalisés, la spécialité ne fait que s'implanter parmi les producteurs en RDC, la production de café étant encore majoritairement une économie Robusta et moins de 25% du marché étant réservé à la spécialité.

Des stations de lavage se trouvent en moyenne tous les 2 km dans la région, la Société Maitea utilisant son site du lac Kivu pour traiter et classer le café qui lui est apporté par les agriculteurs. Le café est traité en « lots journaliers » avec une évaluation pour la classification commençant par la cerise de café placée sur des lits de toile et triée ; éliminer tous les indésirables tels que les grains immatures ou les cosses de café. Ensuite, les cerises sont immergées dans de l'eau froide propre et flottées, pour séparer la cerise de qualité (flotteurs). Tout fruit qui coule est retiré, souvent pour être vendu sur le marché intérieur ou réutilisé comme compost. Ensuite, les cerises de café sont réduites en pulpe, avant d'être laissées à fermenter pendant 12 heures pendant la nuit (de 20h à 8h) dans une cuve de fermentation sèche. Enfin, le café est lavé pour éliminer les dernières impuretés et parchemins mal colorés, avant d'être séché et calibré ; prêt pour l'exportation.

En produisant un café vraiment excellent, la Société Maitea contribue au développement social de la population avec laquelle elle travaille, via sa Fondation Matiea nouvellement créée. Les principaux objectifs de la fondation sont d'améliorer la santé, l'éducation et la sensibilisation à la conservation. Société Matiea entend y parvenir par divers moyens :


Santé : soutenir les femmes vivant dans des conditions dangereuses, ainsi que nourrir les enfants malnutris via le programme un repas pour chaque enfant

Éducation : Accroître l'alphabétisation des femmes dans le café, ainsi que la création de programmes spécialisés pour les enfants handicapés (actuellement indisponibles dans la région)

Conservation : Améliorer la sensibilisation à la nature et à la conservation dans la région, via leur partenariat avec les écoles de Goma

Bien qu'il n'y ait actuellement aucun programme de conservation ou d'environnement dans la région, Eba et Wally prévoient de changer cela. La Société Maitea n'ayant commencé à fournir son lot d'Arabica qu'en 2019, les premières étapes telles que la construction d'une pompe à eau et la gestion du compost sont déjà en cours. Depuis septembre 2019, Maitea participe également à des projets agricoles dans les écoles, contribuant ainsi à l'éducation de la prochaine génération. L'engagement d'Eva et Wally à lutter contre les problèmes auxquels ils sont actuellement confrontés nous fait croire de tout cœur en leurs efforts pour le bien de la communauté et pour lutter contre les menaces du changement climatique. Nous sommes convaincus qu'au fur et à mesure que la Société Maitea continue de croître, elle continuera à favoriser le changement pour le mieux et nous sommes fiers de soutenir leurs efforts.

vhs-mai

Fiche technique

Disponibilité

Expédié sous 24h

Origine

République Démocratique du Congo

Exposition

Boutique Van Hoos & Sons

Appellation

100% arabica de terroir

=> nom de la boutique => email associé à la boutique => logo de la boutique (qui se trouve lui dans « Apparence » puis « Thème et logo ») => le favicon de votre boutique (lui aussi au même endroit que les logos et le thème) => champ d’adresse 1 de votre boutique => champ d’adresse 2 de votre boutique => code postal de votre boutique => ville de votre boutique => province de votre boutique, ou Etat si celle-ci se trouve à l’étranger (comme aux USA) => le pays de votre boutique => téléphone de votre boutique => et enfin le fax de votre boutique

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
 Avis

Soyez le premier à donner votre avis !