Vergnano Caffe

Caffè Vergnano est une firme pouvant se vanter d’une longue et prestigieuse histoire.

Histoire

Caffè Vergnano est une firme pouvant se vanter d’une longue et prestigieuse histoire.

Elle fut fondée en 1882 par Domenico Vergnano, le grand père des propriétaires actuels. Il lanca l’activité en ouvrant une petite épicerie dans la ville médiévale de Chieri. Très vite, le magasin se spécialise dans la torréfaction et dans la vente du café qui deviendra la véritable vocation de la famille Vergnano.

Dans les années 1930, ils achètent une ferme productrice de café au Kenya et ouvrent leurs trois premiers magasins à Turin, Alba et à Chieri. L’entreprise devient alors l’un des plus prestigieux torréfacteurs Italiens. Ce succès est le résultat d’une recherche constante de la perfection qualitative.

En 1986, la firme rencontre un grand succès grâce à la fusion avec la Casa del Caffè de Turin : chef de file du point de vue qualitatif au sein de la filière piémontaise des bars.
Aujourd’hui Vergnano caffè dispose d’une usine de 8000 mètres carrés et de sept lignes de production automatisées.

Production

Vergnano caffè: un mélange parfait de tradition et d’innovation.&nbsp

Vergnano est une entreprise fidèle aux meilleures traditions, et en même temps, est l’un des producteurs les plus dynamiques et les plus à l’avant-garde.
La qualité supérieure des mélanfes naît de la sélection méticuleuse des meilleures matières premières qui soient disponibles sur le marché. Le café est choisi et acheté sur les lieux même de sa production.

Les variétés de café sont torréfiées par Vergnano, de manière traditionnelle et séparément.

Qualité

Pour Vergnano, la qualité est la meilleure valeur de l’entreprise.&nbsp
1997: norme HACCP

1999: Certification ISO 14001 pour le contrôle et la garantie de la qualité des produits.

2000: système d’autocontrôle basé sur la norme ISO 9000 pour un contrôle complet de toutes les différentes phases de production.&nbsp

La qualité de la matière première est vérifiée régulièrement. Tous les échantillons de café achetés sont goutés et approuvés avant d’être accepté en magasin.

Chaque produit est soumis à des analyses telles que la mesure du PH, la teneur en caféine, l’analyse de la couleur et de la granulométrie.

Anecdotes curieuses

  • … La caféine contenue dans une tasse de café exerce une action excitante d’une durée d’au moins deux heures sur le système nerveux central, qui provoque le réveil des facultés mentales en empêchant la somnolence, l’ennui, la fatigue (physique et psychique), et les états dépressifs.
    Une tasse de café développe en outre la mémoire, l’apprentissage, l’intuition et la concentration. Elle stimule les perceptions sensorielles et atténue les céphalées et les migraines.
  • L’Etymologie du mot café part du mot ‘Qahwah’, mot qui dérive de l’Arabe classique, en passant par le Turc ‘Quahve’. Mais le terme scientifique exact est ‘Coffea arabica’, dénomination cependant contestée par ceux qui soutiennent que le mot café à pour origine la région éthiopienne dans laquelle la plante poussait de manière spontanée, la Caffa
  • … Le propriétaire de la première boutique Italienne de café s’est ouverte en 1640 à Venise.
    … Toujours en Italie, au début du XVIIIème siècle, les amoureux et courtisans avaient coutume de rendre hommage à leurs bien-aimées en leur envoyant des plateaux remplis de chocolat et de café.
  • … Jusqu’au XVème siècle, il y eut de nombreux prêtres qui étaient contraires à la consommation de café, au point d’en demander l’excommunication à Clément VIII parce qu’ils estimaient qu’elle était la boisson du diable
  • …En France, l’expansion maximale des boutiques du café eut lieu sous le règne de Louis XIV, quand la boisson entra de plein droit parmi les acteurs de la vie de la cour.
    On raconte que le Roi Soleil aimait tellement cette boisson qu’il avait l’habitude de la préparer personellement à ses hôtes.
  • … En 700, pendant qu’en Europe sévissent les polémiques parmi ceux qui sont pour et ceux qui sont contre la boisson noire, le roi Gustave III de Suède prouve au monde L’innocence du café.
    Convaincu de ses effets nocifs, le souverain signe une condamnation à mort par administration de café.
    Malgré des doses considérables, on raconte que les deux condamnés vécurent jusqu’à quatre-vingt ans, alors que les médecins qui les surveillaient, les juges, et le Roi lui-même étaient déjà morts depuis bien des années
  • … Pendant tout le XIXème siècle, les cafés furent un lieu de rencontre et une occasion pour la discussion entre intellectuels et hommes politiques, au point que, dans un café bien connu de Trieste, la Stella Polare (Etoile Polaire), le propriétaire par peur des représailles de la part de la police autrichienne, exposa au-dehors un panneau dur lequel on pouvait lire Ici, on ne parle ni de politique, ni de haute stratégie.
Produits en relation avec l'article