Un café glacé siouplait…

Le café glacé, c’est bien mettre un glaçon dans un verre ? Pas seulement !

L’idée de rafraîchir les boissons n’est pas récente. On en retrouve les traces au premier siècle avant JC. On rapporte que l’empereur Néron avait positionné certains de ses gens le long de la voie apienne pour se passer de main en main des seaux de glace jusqu’au lieu où se tenait son banquet où on le versait dans des récipients contenant vin et miel.

En 1187 la victoire des musulmans à la bataille de Hattin (Tibériade), il est raconté que Saladin « donna un verre d’eau glacé à Lucigani et par cet acte d’hospitalité lui signifiait sa volonté qu’il vive ». Bien sûr on n’offrait pas de granita ni de lattes glacés, qui n’apparurent que bien après.

Le granita (granité en France) est composé de glace pilée, souvent préparé avec du café. Pour faire un simple granita, mélanger 2 tasses de café fort ou d’espresso avec une demi tasse de sucre dans une grande casserole peu profonde et placer au freezer pour 3 à 4 heures. Remuez le mélange toutes les demi-heures avec une fourchette ou un fouet en prenant bien soin de le passer sur les bords pour en détacher tout morceau de glace.

Une fois que toute l’eau a gelé et que l’ensemble ressemble à un assemblage de cristaux bruns, il est nécessaire de faire pointer (avec une fourchette) les cristaux vers le haut et de replacer la casserole une demi-heure supplémentaire au freezer. Pour impressionner, servir dans des coupes à champagne !

Le frappucino (combinaison de frappé et cappucino) est un café glacé développé par l’entreprise Coffee Connection, acquise par Starbucks en 1994, dont on sait le succès commercial qu’ils en tirèrent. Désormais vendu en bouteilles en grandes surfaces il se décline dans des versions caramel, vanille, fraise,…

 frapuccino

Pour le café glacé il faut préparer du café chaud, le verser sur de la glace et y verser du sucre (de préférence avant de verser le café sur la glace). Cette méthode de préparation viendrait d’une idée péruvienne et s’est transposée au Guatemala où elle a été découverte en 1964 par un certain Todd Simpson, fondateur de la Toddy Company.

En France, le café glacé le plus connu est le Mazagran, du nom du village d’Algérie, lieu militaire stratégique capturé par la Légion Etrangère lors de la guerre d’Algérie. Les légionnaires basés là avaient l’habitude de boire un café froid dans des grands verres de céramique ou de verre. Certains y mélangeaient même du brandy ! Aujourd’hui le terme est également employé pour désigner une grande tasse sans poignée que l’on utilise pour boire les breuvages de café froid.

Verser du café sur de la glace ne fait pas l’unanimité. George Howell, le PDG de George Howel Coffee Co a déclaré “Je ne peux imaginer rien de pire pour le café de terroir. L’eau froide ne permet pas la formation d’acides ni des aromatiques. On a du bourbon au lieu d’avoir du whisky si vous voulez. Vous allez avoir les notes boisées, le caramel, les saveurs de la torréfaction mais pas les saveurs du terroir ».

Ainsi un patron de café à Washington a fait la une en refusant de servir un consommateur qui lui demandait de verser du café sur la glace, arguant de la perte de qualité que cela représentait. Il l’a qualifié de « Ghetto Latte », un moyen d’avoir un café peu cher en versant deux shots d’espresso sur des glaçons et en remplissant le verre avec du lait.
Alors, sacrilège ou pas ?