Réaliser un Macchiato : recette et subtilités

En italien, cette appellation se traduit par « taché ». En effet pour indiquer qu’on a versé du lait dedans (à l’indication des serveurs), on dépose une toute petite cuillerée de crème de lait par-dessus, d’où le terme.

Il y a les traditionnels, soit un espresso dans lequel on a versé une cuillerée de crème : c’est le Caffè Macchiato. Le Seattle est un espresso dans lequel on a versé du lait chaud. Un Latte Macchiato est du lait chaud par-dessus lequel on a versé de l’espresso (proportion de 7/8 de lait pour 1/8 d’espresso). C’est donc l’inverse du Caffè.

Cependant il n’y a pas vraiment de règles universelles définissant un bon macchiato et c’est le barista qui décide au final comment il préfère le faire. Le macchiato peut se préparer avec du lait froid (macchiato fredo) ou chaud (macchiato caldo) La quantité d’espresso versée correspond à peu près toujours à deux grandes cuillères à soupes mais la quantité de lait elle est laissée à l’appréciation de celui qui prépare : une cuillère à café, égale quantité avec le café, ou deux tiers de lait pour un tiers de café.

Les variations sont peu élevées en termes de quantité, néanmoins évidemment cela a une grande incidence sur le résultat obtenu. Une cuillère à café de lait dans l’espresso peut adoucir en quelque sorte l’expérience pour les novices de boire du café pur, tout en gardant bien l’esprit de l’espresso présent.

Gardez à l’esprit que c’est bien sûr différent du cappucino que nous avions évoqué dans un précédent article ! Et voici en vidéo (en anglais uniquement malheureusement) la technique pour le Caffè Macchiato parfait !