Point sur les avancées scientifiques

Ces derniers mois, les études scientifiques se sont multipliées, comme pour nous inciter à continuer à nous délecter de café, malgré les envolées de prix.

Pas moins de cinq études ont confirmé ce que tous savaient depuis longtemps : boire beaucoup de café est bénéfique pour la santé. Des hommes tout d’abord.

  • Ainsi une étude américaine de Lorelei Mucci, portant sur 48000 hommes pendant 22 ans (rendant donc les résultats très crédibles) a révélé que les hommes buvant six tasses par jour diminuaient fortement les risques d’occurrence d’un cancer de la prostate, et  que les effets apparaissaient dès 3 tasses quotidiennes. Le rôle de la caféine n’a pas grand-chose à voir dans cette protection puisqu’il semble que le café décaféiné ait les mêmes effets que le caféiné. C’est plus les propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes du café quel qu’il soit, qu’il faut ici louer.
  • Des femmes ensuite. Une étude menée par des chercheurs de l’Institut Karolinska à Stockholm, en Suède, publiée dans la revue médicale Breast Cancer Research, révèle que les femmes buvant au moins 5 tasses par jour réduisent de 57% leur risque de développer un cancer du sein. 5930 femmes suédoises âgées de 50 à 74 ans ont participé à l’étude. Selon les chercheurs, « le café pourrait accroître les niveaux d’enterolactone, un phytoestrogène connu pour diminuer les risques de cancer ».  Cependant il faut également se pencher sur la manière suédoise (que nous avions évoquée dans un précédent article), très particulière pour préparer le café, puisqu’ils font bouillir l’eau contenant la mouture, pouvant ainsi aboutir à une concentration d’acide gras plus élevée, connus pour réduire le cancer. Il est donc nécessaire d’attendre les résultats d’études menées dans d’autres pays pour conclure de façon certaine.
  • On a entendu récemment que boire du café comme d’autres raisons telle la pratique sportive ou sexuelle augmentait l’insuffisance cardiaque. De nombreuses études démentent cette idée et notamment une toute récente publiée en mars dans la revue américaine Journal of the American Heart Association. Elle conclut que boire au moins une tasse de café par jour prévient les risques d’attaque cardiaque. L’étude a été menée pendant 9  ans sur 34 551 suédoises de 48 à 83 ans, non diabétiques et ne souffrant pas de problèmes cardiaques. 602 insuffisances cardiaques ont été relevées et leur prévalence n’était pas plus élevée chez celles consommant plus de 5 tasses par jour et aucune différence n’a été relevée entre celles ne consommant qu’une tasse et les autres.

 
  • Une étude de janvier, publiée dans la revue Diabetes a révélé que les femmes buvant plus de quatre tasses de café quotidiennes  chez les femmes réduisent leur risque de contracter un diabète de Type 2 de plus de 50%.

  • Enfin, le café semble apparaître comme une piste de traitement pour les personnes atteintes d’Alzheimer puisqu’une étude portant sur les souris a démontré l’augmentation des fonctions cognitives chez les rongeurs qui consommaient du café.

En attendant d’en savoir plus, continuons à nous régaler !