Les machines à expresso

La majorité des consommateurs utilisent un café déjà moulu. Parce qu’elles permettent de préparer rapidement un café de qualité, les machines à espresso ont beaucoup de succès auprès du public. Et si seulement 18 % des ménages disposent à l’heure actuelle de ce type de machines, ils sont de plus en plus nombreux à en acquérir.

Ces machines fonctionnent grâce à un système de pression qui permet de réaliser un café corsé, au goût amer, et légèrement mousseux. Les puristes estiment qu’il est inconcevable de préparer un espresso digne de ce nom avec une pression inférieure à 15 bars. D’autres jugent qu’une machine avec une pression de 8 bars est amplement suffisante. La course aux bars est-elle réellement synonyme de qualité ? ou bien s’agit-il avant tout d’un argument marketing ?

On distingue 4 grands types de machines :
– celles qui fonctionnent avec un système dit « captif » (ou lock in)elles ne fonctionnent qu’avec un certain type de dosettes ou de capsules.

– les automatiques (cf 1. Le café en grain : un must !)

– les machines qui sont équipées d’un percolateur et / ou d’un support pour dosette souple.

– d’autres, enfin, qui combinent en plus d’une machine à expresso, une cafetière traditionnelle (filtre).

Les systèmes captifs

Par choix, nous ne vendons pas les machines équipée de ce système sur notre site.

Les machines Nespresso :

Toutes les machines Nespresso, dont les prix varient entre 149 et 1749 euros (selon qu’elles sont manuelles ou automatiques), sont équipées d’une pompe à haute pression de 19 bars et intègrent un programme de détartrage et de réglage de la dureté de l’eau. Nec plus ultra, la machine Miele, encastrable dans le mobilier, atteint 1690 euros. La marque fonctionne avec un système de capsules qui lui est propre, que l’on insère soit dans un percolateur, soit dans une mâchoire. A noter, le prix de revient relativement élevé de ces capsules, même si, in fine, le café est plus fort, et donc la consommation moindre. 9 expresso et 3 longos sont disponibles. Le ristretto et le volluto sont ceux qui ont le plus de succès.

Les machines Lavazza

Initialement conçues pour les distributeurs automatiques, les machines Lavazza s’adressent aussi au grand public. Elles fonctionnent également avec des capsules, qui contiennent aussi bien du café ( espresso intense et parfumé, rond et généreux, décaféiné…) , que du thé Lipton, du chocolat ou du consommé Knorr. L’originalité de cette machine, c’est en effet de préparer différents types de boissons chaudes. On trouve des modèles à partir de 150 euros.

Les machines 1, 2, 3 spresso,

Fabriquées par Malongo, ces machines ne fonctionnent qu’avec des dosettes du même nom, que l’on insère au dessus de la machine, et que l’on récupère ensuite dans un bac situé derrière la machine. Parce que la pression est de 16 bars, cette machine peut être considérée comme une véritable machine à expresso. Le réservoir amovible permet un niveau bien visible, et un filtre adoucisseur jetable de haute qualité débarasse l’eau de son calcaire, de ses micro impuretés et de ses goûts parasites .éventuels. D’un montant de 105, 90 euros, elle est plutôt dans la moyenne basse des machines à expresso. La marque peut se prévaloir du label « commerce équitable », garanti par le label Max Havelaar.

Les percolateurs

Il existe toute une série d’autres machines à espresso dites à percolation, équipées soit d’un porte-filtre pour café moulu, d’un porte-filtre à dosettes souple ou dure (ESE) ou les deux.
Des adaptateurs sont disponibles selon l’utilisation. Quand on a le choix, quel conditionnement faut-il préférer ? L’avantage des dosettes, outre qu’elles offrent la juste dose de café, c’est qu’elles permettent d’avoir une grande fraîcheur à chaque utilisation. A l’inverse, les sachets de café moulu, une fois ouverts, perdent rapidement leur fraîcheur car le café s’oxyde au contact de l’air et et perd rapidement ses qualités arômatiques

Les prix de ces machines s’échelonnent entre 50 et 700 euros, selon que les composants de la machine sont plus ou moins évolués sur le plan technique, selon qu’elle fonctionne sur un mode manuel ou automatique?

Les combinés

Ces machines sont équipées à la fois d’une cafetière et d’une machine à expresso. Une combinaison pratique car adaptée aux différents usages. En effet, la cafetière est plus adaptée pour produire un grand bol de café le matin ou de quoi servir plusieurs invités, tandis que la machine à expresso est idéale pour un petit café serré après un repas.

Si en Europe, les combinés désignent les machines ci-avant décrites; Outre Atlantique, les combinés désignent plus communément les machines disposant d’un percolateur d’un côté, et d’un moulin à café de l’autre.

Ariane Warlin, journaliste, pour Mon-Cafe.com. Tous droits réservés.