Le tour du monde en 40 cafés

Momondo est un comparateur / moteur de recherche dans le secteur du voyage et nous offre une sympathique infographie sur le café … bon tout n’y est pas et certaines infos manquent un peu de précisions mais c’est très beau et nous saluons le travail accompli !

Momondo est un comparateur / moteur de recherche dans le secteur du voyage et nous offre une sympathique infographie sur le café … bon tout n’y est pas et certaines infos manquent un peu de précisions mais c’est très beau et nous saluons le travail accompli !

Moccamaster® de Technivor : l’excellence du café filtre

Alors oui elles sont bien jolies, vintages et colorées… mais cela n’explique pas en quoi les Moccamaster de Technivorm sont mieux que plus que bien. On vous explique donc pourquoi image à l’appui.

Coupe

 

1. Réservoir transparent et totalement gradué

Pratique pour le remplissage, il permet un contrôle visuel du niveau d’eau et d’entartrage de la machine. Grâce à sa conception adaptée, on peut rajouter de l’eau dans le réservoir à tout moment sans projection de vapeur.

2. Grosse résistance en cuivre de 1450 Watt

La température de l’eau reste constante (entre 92 et 96 °C ) tout au long du processus d’extraction afin de libérer les substances aromatiques du café et den extraire ses composants solubles dans un délai idéal.

3. Calme et rapidité

Moccamaster prépare 10 tasses d’un excellent café en 5 à 6 minutes seulement et tout en silence.

4. Couvercle du porte-filtre muni de 9 trous

Ils permettent une répartition uniforme de l’eau sur toute la mouture ce qui offre une...

Alors oui elles sont bien jolies, vintages et colorées… mais cela n’explique pas en quoi les Moccamaster de Technivorm sont mieux que plus que bien. On vous explique donc pourquoi image à l’appui.

Coupe

 

1. Réservoir transparent et totalement gradué

Pratique pour le remplissage, il permet un contrôle visuel du niveau d’eau et d’entartrage de la machine. Grâce à sa conception adaptée, on peut rajouter de l’eau dans le réservoir à tout moment sans projection de vapeur.

2. Grosse résistance en cuivre de 1450 Watt

La température de l’eau reste constante (entre 92 et 96 °C ) tout au long du processus d’extraction afin de libérer les substances aromatiques du café et den extraire ses composants solubles dans un délai idéal.

3. Calme et rapidité

Moccamaster prépare 10 tasses d’un excellent café en 5 à 6 minutes seulement et tout en silence.

4. Couvercle du porte-filtre muni de 9 trous

Ils permettent une répartition uniforme de l’eau sur toute la mouture ce qui offre une extraction optimale du café. De plus, le porte filtre est muni d’un anti goutte évitant toute trace de café sur la plaque ou sur le plan de travail.

5. Couvercle auto mélangeur

Il permet une homogénéisation du café lors de son écoulement dans la verseuse et évite ainsi toute déperdition de chaleur.

Design moderne et intemporel

La Moccamaster est disponible en différentes couleurs très actuelles et dans des tons plus classiques. Chaque Moccamaster reste unique !

Plaques Chauffantes Intelligentes (sys PTC)

E lles dispensent une chauler proportionnelle à la quantité de café contenue dans la verseuse et cela de façon constante. Les plaques sont émaillées à chaud ce qui les rend inaltérables.

– Une fabrication à la main de chaque machine en totalité
– Un numéro de série unique
– Une garantie de 5 ans sur les machines

Les secrets d’un bon café

La qualité du café
Une des règles d’or pour préparer un bon café est la finesse de la mouture utilisée pour que la filtration soit optimale. Si la mouture est trop fine, le café sera amer. Si au contraire la mouture est trop grosses, le café sera clair et fade. Pour une cafetière électrique, la mouture doit être moyenne à fine.

Les connaisseurs choisissent un arabica fraîchement moulu car même dans un emballage sous vide, le café perd une partie de ses arômes.

La qualité de l’eau L’eau chaude et l’eau stagnante sont pauvres en oxygène et ne permettent pas de faire une bon café. On peut utiliser de l’eau du robinet, à condition qu’elle soit de bonne qualité ( sans chlore ni impuretés, et qu’elle ne soit ni trop calcaire, ni trop douce. Plus coûteuse, l’eau minérale est la meilleure solution pour le café filtre (nous conseillons la Volvic).

Votre cafetière et votre verseuse doivent toujours demeurer d’une propreté irréprochable.

Les règles d’or de la filtration

Les paramètres techniques suivants ont été définis par différents institut de recherche sur le café comme étant essentiels à la réussite d’un excellent café filtre :
– La température de l’eau qui asperge le café moulu doit être constant et maintenu entre 92 et 96°C. S la température est trop basse, le café ne sera pas assez fort. Au contraire, une température trop élevée produit un café acide et amer.
– L’eau doit se répartir sur la plus grande surface possible de café moulu.
– La durée de passage de l’eau sur la mouture ne doit pas excéder 8 minutes.

La dégustation

Il est préférable de déguster le café sans attendre, dès la fin de la filtration. Pour le conserver au mieux, une verseuse isotherme préchauffée est idéale. Si le café est conservé sur une plaque chauffante, il doit être maintenu à une température située entre 80 et 85° C et bu de préférence dans la demi heure.

Produits en relation avec l'article

Pour une torréfaction de café à la française.

Si le café est une plante endémique d’Ethiopie ou du Yémen – nous ne trancherons pas sur ce point aujourd’hui… ni demain – son long voyage autour du monde entrepris dès le XVeme siècle l’a conduit aux confins des 4 coins du monde pourvu qu’ils se trouvent entre les tropiques du Cancer et Capricorne : l’Afrique, l’Australie, l’Amérique et l’Asie. Et là il ne s’agit encore que des zones où il est produit : étendons ces zones à celles où il est consommé et nous pourrons dire que le café a conquis le monde entier.&nbsp

L’un des intérêts de cette expansion est que le produit s’est &nbsp acclimaté culturellement dans ses modes de consommation et de préparation. En Afrique, il est encore parfois utilisé comme une épice pour l’agrément de préparations culinaires, au Moyen Orient il est moulu très fin et bouilli avant d’être bu, en Amérique du Nord et dans les pays scandinaves il était plutôt consommé après avoir été filtré etc … Certains modes de...

Si le café est une plante endémique d’Ethiopie ou du Yémen – nous ne trancherons pas sur ce point aujourd’hui… ni demain – son long voyage autour du monde entrepris dès le XVeme siècle l’a conduit aux confins des 4 coins du monde pourvu qu’ils se trouvent entre les tropiques du Cancer et Capricorne : l’Afrique, l’Australie, l’Amérique et l’Asie. Et là il ne s’agit encore que des zones où il est produit : étendons ces zones à celles où il est consommé et nous pourrons dire que le café a conquis le monde entier.&nbsp

L’un des intérêts de cette expansion est que le produit s’est &nbsp acclimaté culturellement dans ses modes de consommation et de préparation. En Afrique, il est encore parfois utilisé comme une épice pour l’agrément de préparations culinaires, au Moyen Orient il est moulu très fin et bouilli avant d’être bu, en Amérique du Nord et dans les pays scandinaves il était plutôt consommé après avoir été filtré etc … Certains modes de préparation comme l’espresso dont la paternité revient incontestablement à l’Italie, se sont eux aussi exportés dans une histoire plus contemporaine provoquant à nouveau une acclimatation selon ses destinations. Doit-on s’en féliciter&nbsp ?

Oui bien évidemment puisque cette expansion &nbsp va en général de pair avec une meilleure connaissance d’un produit et rime le plus souvent avec progrès&nbsp (investissements en R&amp D, amélioration des conditions d’exploitation, sanitaires etc ) à la nuance près des «&nbsp dégâts collatéraux «&nbsp qu’elle occasionne pour emprunter à une sémantique contemporaine et guerrière. Quels peuvent-ils être&nbsp ?

Dans le domaine agricole, la R&amp D classique vise le plus souvent à croiser les espèces afin d’obtenir de meilleurs rendements et une meilleure résistance aux variations climatiques ainsi qu’aux insectes (essentiellement les scolytes pour le café). Cet axe de développement nuît à la conservation de la diversité des espèces et aussi d’une certaine manière&nbsp norme le goût. C’est un phénomène&nbsp dont chacun peut mesurer les conséquences à l’échelle de notre petit pays&nbsp comme par exemple sur les fruits et légumes qui réapparaissent sur nos étals avec la mention&nbsp » Fruits et légumes oubliés&nbsp ». Souvent aux formes peu propices à la découpe voire rebutantes par un aspect pas assez&nbsp » lisse&nbsp », la chair trop ferme nécessitant des temps de cuisson plus longs … ils sont au goût bien souvent meilleurs et plus délicats. Initiative intéressante qui nous l’espérons ne demeurera pas un simple effet de mode.

Pour beaucoup de pays le plus souvent assez pauvres, &nbsp le café (Coffea Arabica et Canephora) représente une part importante de leurs exportations. La tentation d’améliorer les rendements est donc forte mais on peut raisonnablement dire qu’à date, la diversité des espèces n’est pas menacée. Pour combien de temps&nbsp ? Les pays producteurs jouent pour le moment la carte de la diversité des terroirs … cela demeure fragile. Il suffit que les marchés déprécient (ils agissent en fonction de la demande) une variété au profit d’une autre et beaucoup de bonnes intentions disparaissent.

&nbsp

Dans le domaine de la transformation, le péril est plus grand. Intéressons nous au marché&nbsp français. Il faut bien entendu distinguer les torréfactions artisanales des industriels&nbsp : leurs logiques d’approvisionnements ne sont pas les mêmes. Lors de l’envolée des cours des matières premières&nbsp récentes (en 1997 art. Les Echos par exemple ou encore en 2010 cf ici ), les industriels ont principalement revu la qualité de leurs mélanges à la baisse afin de ne pas répercuter l’intégralité de la hausse à leurs consommateurs. Les artisans torréfacteurs n’ayant que rarement le cash flow suffisant pour couvrir leurs approvisionnements au-delà de 6 mois, ils ont d’une part rogné un temps sur leurs marges et finalement répercuté ces hausses petit à petit. Ces derniers sont les gardiens de la diversité des espèces, il en va de l’originalité de leur offre produit et donc de la pérennité de leur commerce. Aussi, &nbsp au lendemain de l’après-guerre jusqu’ il y a une dizaine d’années, le secteur a subi de très grosses concentrations dans ce domaine donnant naissance à de très gros torréfacteurs régionaux (par exemple les Cafés Richard historiquement à Paris et &nbsp sur la région parisienne, les Cafés Folliet à l’Est de la France &nbsp ou encore les Cafés Malongo dans le Sud) … au détriment de la diversité de plus petits torréfacteurs.

La réussite de Nespresso, le succès de chaînes comme &nbsp Starbucks ont eu comme bénéfices pour le consommateur de réaliser qu’il existait autre chose que du café moulu sous vide en 250 gr. En ce sens c’est un réel progrès qui, cumulé à d’autres phénomènes sociétaux (les slasheurs&nbsp par exemple) &nbsp a suscité depuis moins d’une dizaine d’année des vocations. En même temps que les coffee shop, de petites unités de torréfaction refleurissent donc dans nos villes avec des destins plus ou moins pérennes. Révolution ou épiphénomène, l’avenir nous le dira.

Accompagné par la presse et encouragé par quelques syndicats professionnels et quelques associations pour l’heure, &nbsp ce mouvement progresse, se structure et s’organise. Le concept de Coffee Shop perpétue une tradition made in USA&nbsp : on y boit du café préparé en espresso et/ou en filtre&nbsp : ce dernier mode de préparation comptant plusieurs variations selon les matériels utilisés. ( Et il n’y a pas lieu de faire du prosélytisme en faveur de l’espresso, les différentes méthodes de filtration / infusion&nbsp mettent en exergue parfois mieux toute la palette aromatique d’un café Vs un espresso dont l’extraction la concentre forcément. Aucune préparation n’est plus noble qu’une autre&nbsp : tout comme n’importe quel autre produit, prenons le canard comme exemple, il peut être préparé au sang (à la Tour d’Argent dont c’est la spécialité) , laqué ou à l’orange&nbsp sans qu’aucune de ces préparations ne puisse être comparée objectivement (si tant est que cela soit bien fait)&nbsp : chaque préparation révélant le produit «&nbsp canard&nbsp » d’une façon différente.

Seulement voilà, si un torréfacteur livre un produit semi fini (la préparation du café pouvant parfaire une chaine d’excellence ou l’annihiler), il devrait aussi tenir compte dans la cuisson du café dont il est l’auteur, de la préparation à laquelle il est destiné. Il n’existe pas une torréfaction parfaite, elles sont plurielles&nbsp : la méthode filtre pour être optimale nécessite l’usage d’un café assez clair, l’espresso d’une cuisson plus poussée. Aussi, cette diversité peut être plus précise encore selon les coutumes locales&nbsp : prenez l’Italie patrie de l’espresso, les cafés sont au Nord assez peu cuits et au Sud bien plus. Cela tient encore au mode de préparation&nbsp : à Naples l’espresso est servi très serré (ristretto) et à Milan beaucoup moins. Ce que les experts appellent la queue d’extraction amène l’amertume, cette amertume vient plus tardivement sur un café peu cuit (light roast).

Les faits sont têtus et tout progrès amène son lot de compromissions. Le fleurissement de Coffee Shop réclame une demande croissante de formation. Les jeunes entrepreneurs&nbsp – et c’est tout à leur honneur -&nbsp ont soif de savoir et de transmission. Les organismes de formations qui proposent une formation sur l’intégralité de la chaîne de production du café (bean to cup) sont inexistants en France&nbsp : quelques torréfacteurs ont leurs écoles mais le gros des formations sont dispensés sur la préparation&nbsp : exit la culture, la torréfaction … vous voulez monter une affaire de torréfaction en France en connaissance de cause, &nbsp vous n’aurez d’autres choix que d’aller vous former à l’étranger plus précisément à Londres où vous trouverez la SCAE (Specialty Coffee Association of Europe ) émanation de la SCAA (Specialty Coffee Association of America). Evidemment, il existe encore quelques autres écoles en Europe, L’Università del caffè Illy à Trieste mais c’est encore l’école d’un torréfacteur dont la subjectivité ne sera pas à démontrer.

Formé par les Anglo-saxons, &nbsp votre cuisson de référence pour le café sera peu poussée (light roast) qui s’explique principalement par le mode de préparation historiquement le plus développé Outre-Atlantique : le café filtre. Donc préparé en espresso, votre café sera assez acide – on vous expliquera que c’est le prix à payer pour la préservation des arômes, la vérité est ci avant -.

Aussi, s’il convient de saluer la SCAA, la SCAE et (et son groupement français très actif) dont la mission première est&nbsp : «&nbsp committed to coffee quality and excellence trough fostering information and education exchange&nbsp », il est normal aussi d’en exposer les limites&nbsp : l’appauvrissement de la culture européenne du café au profit d’une normalisation du produit selon des critères (imposés dans les Concours ) anglosaxons.

&nbsp

Le café en France va-t-il lui aussi être parkerisé comme le Bordelais l’a été au détriment de la diversité du goût et des particularismes locaux&nbsp ?

Le Kopi Luwak vu par le Mag de la Science

Je ne sais pas si vous connaissez le Mag de la Science, moi perso je connais Jérôme Bonaldi … il m’évoque les meilleures années de Canal+ où il incarnait le trouveur de toutes sortes de découvertes et innovations techniques qu’il testait en direct sur le plateau avec les aléas que l’on connait – bien avant Patrice Carmouze et avec un taux de réussite un peu supérieur !

Toute une époque quoi… enfin bref, M. Bonaldi anime maintenant une émission sur le cable le Mag de la Science où on explique tout plein de trucs vachement chouettes dont récemment la provenance du Kopi Luwak… le café le plus cher du monde. Comme la torréfaction Van Hoos & Sons est une référence en matière de cafés fins ben devinez quoi : il parle de ce prodigieux breuvage un paquet de café de la torréfaction dans les mains. Mince alors ! on va pouvoir nous aussi mettre sur notre site vu à la télé …

Mag

blague mise à part, le petit reportage ci-après que M. Bonaldi introduit en smoking est...

Je ne sais pas si vous connaissez le Mag de la Science, moi perso je connais Jérôme Bonaldi … il m’évoque les meilleures années de Canal+ où il incarnait le trouveur de toutes sortes de découvertes et innovations techniques qu’il testait en direct sur le plateau avec les aléas que l’on connait – bien avant Patrice Carmouze et avec un taux de réussite un peu supérieur !

Toute une époque quoi… enfin bref, M. Bonaldi anime maintenant une émission sur le cable le Mag de la Science où on explique tout plein de trucs vachement chouettes dont récemment la provenance du Kopi Luwak… le café le plus cher du monde. Comme la torréfaction Van Hoos & Sons est une référence en matière de cafés fins ben devinez quoi : il parle de ce prodigieux breuvage un paquet de café de la torréfaction dans les mains. Mince alors ! on va pouvoir nous aussi mettre sur notre site vu à la télé …

Mag

blague mise à part, le petit reportage ci-après que M. Bonaldi introduit en smoking est très bien fait. Merci Jérôme !

Galapagos San Cristobal bio : le seul café produit aux Galapagos

Le café Galápagos Bio vient des Iles Galápagos, une région d’Equateur.

Caféier

Vers la fin du 19ème siècle, des explorateurs français ont introduit le café sur l’île. Ils plantèrent le premier caféier Bourbon Arabica sur l’île de San Cristobal. De nos jours, cette plantation caféière reste la principale sur l’île. En 1886, Manuel J. Cobos, le premier propriétaire de l’île, décida de faire du café l’activité économique principale de San Cristobal.

En 1990 la famille Gonzales-Duche racheta et renouvela l’activité caféière sur l’île. Ils décidèrent de cultiver un café de haute qualité et créèrent ce qu’on appelle maintenant une catégorie de «café rare».

Galápagos San Cristobal Bio

Les grains de Galápagos San Cristobal Bio sont naturellement séchés au soleil (ce qui est aussi une bonne animation touristique). Ils passent également un contrôle de qualité très strict afin de garantir une préparation de café gourmande.

iles

Saveur : Riche avec une...

Le café Galápagos Bio vient des Iles Galápagos, une région d’Equateur.

Caféier

Vers la fin du 19ème siècle, des explorateurs français ont introduit le café sur l’île. Ils plantèrent le premier caféier Bourbon Arabica sur l’île de San Cristobal. De nos jours, cette plantation caféière reste la principale sur l’île. En 1886, Manuel J. Cobos, le premier propriétaire de l’île, décida de faire du café l’activité économique principale de San Cristobal.

En 1990 la famille Gonzales-Duche racheta et renouvela l’activité caféière sur l’île. Ils décidèrent de cultiver un café de haute qualité et créèrent ce qu’on appelle maintenant une catégorie de «café rare».

Galápagos San Cristobal Bio

Les grains de Galápagos San Cristobal Bio sont naturellement séchés au soleil (ce qui est aussi une bonne animation touristique). Ils passent également un contrôle de qualité très strict afin de garantir une préparation de café gourmande.

iles

Saveur : Riche avec une douce acidité
Corps : Medium
– Acidité : Légère
Arôme : Intense

Hacienda Cafetal San Cristobal

café

Les grains de café Galápagos sont plus gros que la normale, très rares, et viennent (croyez-le ou non) des même caféiers plantés il y a 140 ans de çà ! La loi des îles Galápagos interdit l’utilisation de pesticides ou autres produits chimiques sur les cultures.

C’est pourquoi le café Galápagos San Cristobal de la Hacienda Cafetal est reconnu et classifié comme café issu de l’agriculture biologique.

situation

Les Iles Galápagos

– Population : 25 000 hbts
– Superficie : 8 010 km2
Hacienda Cafetal San Cristobal

Il ne vous reste plus qu’à le goûter :

Mont Everest Supreme bio : un café venu du Népal.

CafeLes premières plantations de café ont été introduites au Népal en 1994. Les caféiers utilisés pour ce genre de culture viennent à l’origine de Papouasie Nouvelle Guinée, plus précisément des Montagnes Bleues. Bien que l’Himalaya soit réputé pour son thé, ses plantations de cafés sont reconnues comme rares et exceptionnelles. Ce café est le seul à être cultivé sur les plus hautes plaines du monde. En effet le café Mont Everest Suprême est cultivé à 2200-2400 mètres au dessus du niveau de la mer au sud du Mont Ganesh. La plantation est située à 75km au nord de la capitale Katmandu. Aussi, le café Mont Everest Suprême est certifié appartenant à l’agriculture biologique, c’est même l’un des aspects les plus important à cette plantation. Une autre de ses particularités est qu’il est très rare car il n’est cultivé que sur une superficie de 100 hectares.
USDA
La récolte se fait en principe entre novembre et janvier et le café est prêt à l’exportation...

CafeLes premières plantations de café ont été introduites au Népal en 1994. Les caféiers utilisés pour ce genre de culture viennent à l’origine de Papouasie Nouvelle Guinée, plus précisément des Montagnes Bleues. Bien que l’Himalaya soit réputé pour son thé, ses plantations de cafés sont reconnues comme rares et exceptionnelles. Ce café est le seul à être cultivé sur les plus hautes plaines du monde. En effet le café Mont Everest Suprême est cultivé à 2200-2400 mètres au dessus du niveau de la mer au sud du Mont Ganesh. La plantation est située à 75km au nord de la capitale Katmandu. Aussi, le café Mont Everest Suprême est certifié appartenant à l’agriculture biologique, c’est même l’un des aspects les plus important à cette plantation. Une autre de ses particularités est qu’il est très rare car il n’est cultivé que sur une superficie de 100 hectares.
USDA
La récolte se fait en principe entre novembre et janvier et le café est prêt à l’exportation vers février/mars.

Situé sur des montagnes à haute altitude, le café bénéficie d’une irrigation constante grâce aux neiges éternelles du Mont Ganesh qui se transforme en torrent sur le flanc de la montagne. Le café est ensuite séché au soleil puis ramassé et nettoyé à la main.

Plantec Coffee Estate

Notre collaborateur au Népal Plantec Coffee contribue à la reforestation locale, à la conservation des sols et à la préservation de l’environnement. Cela a permis la réimplantation d’espèces animales et végétales qui avaient disparu auparavant. Plantec a également participé à la création de nouveaux emplois dans la région, en donnant priorité aux femmes et en leur fournissant de meilleures conditions de travail. Les exportations de café ont aussi permis l’acquisition de devises étrangères nécessaires au développement de l’économie locale népalaise.

Népal

CaféLe Royaume de l’Himalaya au Népal est reconnu pour sa beauté et pour avoir les plus hautes montagnes du monde.

– Population : 29 890 686 habitants
– Economie : 19 milliards de dollars
– Exportation : vêtements
– Superficie : 147 181 km2

CaféIl n’y a plus qu’à le goûter si son histoire vous a rendu curieux(se) !!

Nouvelle machine Jura ENA Micro 5 Aroma +

Voilà un petit moment que la célèbre marque Suisse Jura développe sa gamme de machine à café automatique à grain sur le segment de la compacte à usage domestique : la dernière en Jura ENA Micro 5 complète donc cette gamme. Qu’apporte elle de plus ? Petit état des lieux de la gamme Ena proposée à la vente en France.

Pour bien comprendre la gamme ENA, rappelons deux ou trois points.

La gamme Ena a été créée il y a 5 ans environ pour répondre aux besoins et aux dimensions des cuisines modernes : petites et fonctionnelles. (Historiquement il y a donc la gamme Impressa – gamme de machines aux gabarits plus importants qui font l’objet d’un autre comparatif.)

Elles ont donc été compactées au maximum un peu au détriment des contenants (réservoir eau, conteneur café, bac récupérateur à marc) afin de trouver leur place dans une petite cuisine. J’entends encore souvent qu’elles sont grosses : elles n’en demeurent pas moins les plus compactes du marché et faut il...

Voilà un petit moment que la célèbre marque Suisse Jura développe sa gamme de machine à café automatique à grain sur le segment de la compacte à usage domestique : la dernière en Jura ENA Micro 5 complète donc cette gamme. Qu’apporte elle de plus ? Petit état des lieux de la gamme Ena proposée à la vente en France.

Pour bien comprendre la gamme ENA, rappelons deux ou trois points.

La gamme Ena a été créée il y a 5 ans environ pour répondre aux besoins et aux dimensions des cuisines modernes : petites et fonctionnelles. (Historiquement il y a donc la gamme Impressa – gamme de machines aux gabarits plus importants qui font l’objet d’un autre comparatif.)

Elles ont donc été compactées au maximum un peu au détriment des contenants (réservoir eau, conteneur café, bac récupérateur à marc) afin de trouver leur place dans une petite cuisine. J’entends encore souvent qu’elles sont grosses : elles n’en demeurent pas moins les plus compactes du marché et faut il le rappeler, une machine à café automatique est une machine deux en une : une machine expresso et un moulin. Compactes aussi, elles conservent les toutes dernières technologies clés de Jura. Elles sont conçues pour réaliser une dizaine de cafés par jour (moyenne pondérée annuelle). Non qu’elles ne pourraient produire plus finalement, mais surtout que vous vous veniez à en réaliser plus, vous devriez charger et vider les contenants plusieurs fois par jour. Autre raison pas négligeable, dépasser ces quotas (tout comme le manque d’entretien) sont des raisons de vous voir refuser l’accès aux garanties contractuelles de Jura.

Présenter les machines ENA par leurs ordres de sorties respectives en France n’aurait pas de sens tellement une machine, puis deux puis trois … sont venues à chaque fois combler une demande des consommateurs. Nous allons donc commencer notre comparatif par les plus simples pour aller aux plus sophistiquées d’entre elles.

Au commencement serait l’ENA micro 1 aroma +.

EnaUne machine qui ne fait que du café allais-je dire. Finalement l’essentiel mais bien : j’appuie sur un bouton, la machine moud et extrait votre expresso. Possibilités de règlage malgré tout :
1/ intensité de café (la chambre de percolation étant variable, ce n’est pas le tassage du café moulu qui changera cette intensité mais la quantité de café moulu) donc la durée du temps de rotation du moulin minutée.
2/ la quantité d’eau . Il existe 3 touches (pré réglées en usine) et reprogrammables selon vos envies et /ou vos besoins.

Après serait l’ENA micro 5 aroma +

MachineDernière sortie de la gamme (juin 2013), cette machine expresso automatique offre en plus de la précédente la possibilité de préparer 2 boissons simultanément au lieu d’une seule. Il suffit de tourner le bas de l’écoulement en sortie de groupe comme sur la figure ci après. Intelligente, elle détecte donc si vous souhaitez 1 ou 2 tasses en tournant seulement cette partie. Comme la micro 1 aroma +, elle ne comprte ni sortie eau, ni sortie vapeur mais comme elle dispose toutefois d’un by pass qui courcicuite le moulin si vous souhaitez y introduire du café moulu (le plus souvent les clients utilise cette possibilité pour passer du décaféiné).

Vient ensuite l’ENA micro 9.

MachineC’est un fait, les Suisses sont assez adeptes de spécialités de café avec du lait. Toute la beauté de cette machine (comme toutes celles dites One Touch)&nbsp repose donc sur les automatismes qu’elle propose afin de réaliser ces spécialités. Vous pouvez donc obtenir un latte machiatto ou un cappuccino sur simple pression d’une touche. En plus des deux précédentes, l’ENA micro 9 dispose d’un petit écran digital qui vous permettra de régler plus finement que ses deux petites soeurs les quantités d’eau, de lait … souhaitées et de disposer des idnications d’entretien en toutes lettres. (ces indications sont fournies par les deux préComme l’ENA micro One en revanche, elle ne peut réaliser qu’un espresso / autre spécialité à la fois. Pour accéder aux fonctions One Touch et profiter de la possibiité de réaliser 2 boissons simlutanément, votre choix derva donc se porter sur le modèle ENA 9 One Touch.

Nous reste donc plus qu’à présenter l’ENA 7

Machine(l’ENA 3 et 5 ayant disparues du cataloque français suite à la sortie des modèles Ena Micro). L’ENA 7 donc est comme l’ENA 9 un plus haute que les modèles dits micro. Elle offre la possiblité de réaliser deux cafés à la fois, dispose d’une sortie eau (pour réaliser un thé par exemple) / vapeur qui permet de réaliser vous même une boisson lactée. Elle n’est pas One Touch, l’élaboration de cette spécialité se fera donc au coup par coup et de façon manuelle… je dis manuelle parce que comme elle est équipée d’une buse brevetée mousse fine, la réalisation de mousse de lait est malgré tout confiée à la machine qui la réalise parfaitement.

Voilà pour la gamme ENA dans les grandes lignes. Pour parfaire cette présentation en plus du tableau comparatif ci dessous, parlons de ce dont elles ont toutes besoin : un minimum d’entretien ! Ces machines vous avertissent à peu près tous les 300 cafés qu’elles ont besoin d’un nettoyage. C’est un programme automatique qu’il vous appartient d’initier malgré tout on a appuie sur le bouton adéquat, puis on met une pastille détergente prévue à cet effet dans le trou lui aussi prévu à cet effet. Deuxio, Jura vous donne la possibilité de choisir sur la partie préventive concernant le calcaire : le pire ennemi de toutes les machines disposant d’un corps chauffant au contact d’eau : soit vous utilisez un filtre qui se change quand la machine vous le demande (environ tous les 60 litres d’eau), soit vous détartrez votre machine lorsqu’elle vous le demande. Le programme de détartarge est relativement long et demande un peu plus de manipulations. Vous l’aurez compris, nous préférerons changer le filtre plutôt que de détartrer. Outre ces deux dernières contraintes techniques, votre tasse à café étant composée à 98% d’eau, la cartouche filtrante ne se charge pas uniquement de prévenir contre le calcaire mais retire tout plein d’autres cochonneries qui peuvent se retrouver dans l’eau (dont le chlore qui altére très siginificativement le goût du café).

Tableau

CapMundo®, Capsulin® & Nespresso® à la télé

Boosté par un reportage passé sur France 5 (et plusieurs fois rediffusé), les ventes de Capsulin ®, capsules à remplir compatibles Nespresso ® décollent sur un mode de distribution sélectif.

Et cela ne risque pas de s’arrêter Le fabricant de Capsulin en plus de proposer un nouveau format de capsules prenant en compte les dernières innovations techniques sur les machines destinées aux capsules Nespresso ® afin de garder une compatibilité efficiente à 100%, lance une CapMundo. Une gamme à date de 5 mélanges aux résultats à la tasse tout à fait surprenants !

 Boite de 10 capsules compatibles Nespresso® Ebene (corsé)

2,90 € / la boite

 Boite de 10 capsules compatibles Nespresso® Umbila (lungo)

 3,30€ / la boite

Boite de 10 capsules compatibles Nespresso® Dabema (déca)

 3,40€ / la boite

Boite de 10 capsules compatibles...

Boosté par un reportage passé sur France 5 (et plusieurs fois rediffusé), les ventes de Capsulin ®, capsules à remplir compatibles Nespresso ® décollent sur un mode de distribution sélectif.

Et cela ne risque pas de s’arrêter Le fabricant de Capsulin en plus de proposer un nouveau format de capsules prenant en compte les dernières innovations techniques sur les machines destinées aux capsules Nespresso ® afin de garder une compatibilité efficiente à 100%, lance une CapMundo. Une gamme à date de 5 mélanges aux résultats à la tasse tout à fait surprenants !

 Boite de 10 capsules compatibles Nespresso® Ebene (corsé)

2,90 € / la boite

 Boite de 10 capsules compatibles Nespresso® Umbila (lungo)

 3,30€ / la boite

Boite de 10 capsules compatibles Nespresso® Dabema (déca)

 3,40€ / la boite

Boite de 10 capsules compatibles Nespresso® Copaïba (bio)

3,50€ / la boite

Ben oui, si nous n’étions pas très convaincu de tous les Nespresso like qu’on avait pu tester jusqu’à maintenant – qui se limitaient principalement il faut le dire à ce que l’on trouve en GMS (grandes et moyennes surfaces )- nous avons enfin trouvé un modèle de capsule honorable, en tout cas comparable à celles de Nespresso® en terme de résultat à la tasse : dense, onctueux et avec la petite crema qui va bien.

Gageons du succès de CapMundo et de l’élargissement de sa gamme !

Angelina Paris – Son chocolat l’Africain et son Mont Blanc

Tous les parisiens qui se respectent connaissent la Maison Angelina pour son chocolat hyper épais et onctueux l’Africain voire pour sa pâtisserie à la crème de marron

Comme on vous proposait dans un précédent billet de d’accompagner votre café du petit déjeuner d’un jus de fruit, c’est en toute logique que nous vous proposons maintenant d’accompagner votre café de l’après midi d’une des mille douceurs d’Angelina Paris.

Restaurant
Cette digne institution maintenant visitée par des cohortes de touristes (notamment la boutique historique de la rue de Rivoli tout en stucks et dorures) propose en effet de réaliser chez vous son fameux chocolat : pour les très pressés en bouteille à réchauffer au bain marie ou à partir de chocolat en poudre. Pour ce dernier, si le résultat est moins instantané (il faut mélanger dans une casserole), il permet néanmoins d’alléger un peu la recette. La recette propose de mélanger la poudre avec de l’eau ou du lait ou un mix des deux. (avec du...

Tous les parisiens qui se respectent connaissent la Maison Angelina pour son chocolat hyper épais et onctueux l’Africain voire pour sa pâtisserie à la crème de marron

Comme on vous proposait dans un précédent billet de d’accompagner votre café du petit déjeuner d’un jus de fruit, c’est en toute logique que nous vous proposons maintenant d’accompagner votre café de l’après midi d’une des mille douceurs d’Angelina Paris.

Restaurant
Cette digne institution maintenant visitée par des cohortes de touristes (notamment la boutique historique de la rue de Rivoli tout en stucks et dorures) propose en effet de réaliser chez vous son fameux chocolat : pour les très pressés en bouteille à réchauffer au bain marie ou à partir de chocolat en poudre. Pour ce dernier, si le résultat est moins instantané (il faut mélanger dans une casserole), il permet néanmoins d’alléger un peu la recette. La recette propose de mélanger la poudre avec de l’eau ou du lait ou un mix des deux. (avec du lait la préparation est plus gourmande mais aussi plus nourrissante, avec de l’eau moins consistante. A vous de trouver le bon mix !).

 Chocolat en poudre Angelina – Boite de 400gr  Chocolat Africain Angelina – Prête à l’emploi 480 ml

Pour les fans de Nutella en plein questionnement sur les récentes polémiques concernant l’huile de palme, Angelina propose aussi une pâte à tartiner au Gianduja. Expérience délicieuse 100% garantie -)

 Pâte à tartiner Gianduja Angelina

Pour les fans de crème de marron, Angelina a imaginé un format décomplexant en tube … on dirait une crème de soin, mais la comparaison en reste là, la crème de marron est bien celle utilisée pour le délicieux Mont Blanc des salons de thés.

 Crème de marrons en tube

Autre curiosité gourmande : la crème caramel au beurre salé ! c’est énorme.

 Crème caramel au beurre salé Angelina

5 ou 7 fruits et légumes par jour ? Alain Milliat

Voilà un objectif difficile à tenir pour les citadins pressés. C’est pourquoi nous vous proposons maintenant de commencer votre journée avec un café et le pape français du jus de fruits : Alain Milliat.

Lorsque le fruit le permet – qu’il n’est pas tropical – les jus de fruits d’Alain Milliat proviennent de nos terroirs. Fils d’exploitant fruitiers français de la région lyonnaise, Alain Milliat a commencé en 1997 en proposant 6 références provenant des vergers familiaux. Aujourd’hui la collection de jus de fruits et nectars d’Alain Milliat est proposée dans un circuit sélectifs d’abord hors domiciles (cafés, restaurants et hotels) puis dans les épiceries fines.

Découvrez 

Voilà un objectif difficile à tenir pour les citadins pressés. C’est pourquoi nous vous proposons maintenant de commencer votre journée avec un café et le pape français du jus de fruits : Alain Milliat.

Lorsque le fruit le permet – qu’il n’est pas tropical – les jus de fruits d’Alain Milliat proviennent de nos terroirs. Fils d’exploitant fruitiers français de la région lyonnaise, Alain Milliat a commencé en 1997 en proposant 6 références provenant des vergers familiaux. Aujourd’hui la collection de jus de fruits et nectars d’Alain Milliat est proposée dans un circuit sélectifs d’abord hors domiciles (cafés, restaurants et hotels) puis dans les épiceries fines.

Découvrez